Phil POWRIE La glande pinéale (agnya)

📅 03 septembre 2023

6. la glande pinéale (agnya)

 

l’épiphyse est une pierre fluide et mobile

une colorature dans les éponges marines des sinusites

le jour point et l’aubade absurde sourd comme une encre

étalant des mots impossibles sur les papiers humides

 

le rêve de l’épiphyse est de capter l’arc-en-ciel

dans sa nasse de couleurs secondaires

ce rêve est d’azurite car l’arc-en-ciel est composé

de sept arbres dont le septième est l’Inde

 

je me retrouve au bout du promontoire

je hurle de joie car mon corps est sage

je déplie mon filet fauchoir

 

nous arrivons au bout du chemin de halage

la péniche est pendue aux nuages

je souris au fond de l’entonnoir

 Gloses

i.    Je suis africain ; les gazelles s’enfuient dans les savanes. Le guérisseur sort son gris-gris où sont entassés les osselets. Il fait brûler les peaux de serpents. Il taille la formule sur mon dos avec un bistouri, et frotte les cendres dans mes plaies. Je suis extérieur à moi-même, un espace autre, tremblant.

ii.   J'ose poser la question, enfin : qui je hante. Je suis l’explosante.

iii.  Mon corps est un gaz, c’est-à-dire chaos, à la fois miscible et comprimé, faille ouverte au monde.

 iv.  La forme du troisième œil : cruciforme et mathématique. Le troisième œil est une écriture, parfois cunéiforme, parfois hiérogrammatique. Une série de paradoxes. Le troisième œil serait une sphère plus fluide que l’œil normal, une amibe (je n’aurais pas dû douter des microorganismes, ni des buvards). Sa circonférence serait, de façon pascalienne, plus étendue que le corps ; toutefois, à la différence de Pascal, la circonférence n’est pas nulle part ; elle est présente mais indiscernable. Les parois du troisième œil seraient des miroirs, mais ils seraient également transparents.

v.   La dernière étape, vers l’infini, le trou où se confondent l’œil et le nombril.

Notes de la revue : L’hypophyse : « chef d’orchestre » endocrinien puisqu’elle détermine le fonctionnement normal de l’organisme (croissance, pigmentation de la peau, stimulation des hormones, gestion du stress, des émotions, du rapport à autrui).

Glande pinéale (épiphyse) : elle ressemble à un pignon de pin d’où son nom. Elle contribue à la régulation du cycle biologique, à la sécrétion de la mélatonine et à la maturité sexuelle.

Le chakra qui signifie disque en rotation est un point d’énergie situé le long de la colonne vertébrale. Il en existe sept principaux dont chacun a une couleur de l’arc-en-ciel. Dans la doctrine religieuse du tantrisme, le agnya, signifiant “cercle du pouvoir illimité” ou “centre des commandes” est le sixième chakra situé au point de croisement des nerfs optiques (le chiasma optique). C’est le troisième oeil figuré entre les deux sourcils. Il régule les glandes pinéale et pituitaire (hypophyse). C’est le siège de l’âme, le centre de l’intuition. Sa couleur est l'indigo. Son élément est l’ether. Son animal est l’antilope. Son sens est la perception extra-sensorielle.

 

6ème chakra

 

.